18 LOGEMENTS BBC
PALAISEAU (91)
Maîtrise d'ouvrage
OPIEVOY
Construction de 18 logements sociaux BBC labellisée Habitat & Environnement profil A, à ossature acier
  • localisation : 135, rue Marceau – PALAISEAU (91)
    S.H.O.N : 1 470 m²
    montant travaux : 2 350 000 euros HT
    calendrier : Études 2008 – 2010 / Chantier 2013 - 2014 / Livré Juillet 2014
    Maîtrise d'oeuvre
    ABN – frédéric batisse / CRBA (BET TCE + économie) / SUNSQUARE (thermique) / DEAR’CONCEPT (HQE)

    Cette opération de logements a vocation à exploiter les droits à construire résiduels d’une résidence des années 50 de faible densité sur sa vaste parcelle. Pour cela, deux emplacements libres de la résidence ont été choisis pour y programmer des opérations pilotes pour la maîtrise d’ouvrage en matière d’expérimentation de filière sèche : une opération de logements individuels à ossature bois (Jean-François Bridet, arch., lauréat), et une opération de logements collectifs à ossature acier (ABN, arch., lauréat).

    L’implantation de ces logements sociaux est à flanc du coteau nord de l’Yvette. Le site, dépourvu de tout vis-à-vis, fait face au bois de Fourcherolles en plein sud.

    La hauteur limitée des bâtiments projetés, à R+1+C, et leur implantation en limite de propriété en contact avec le tissu pavillonnaire environnant, créent une transition d’échelle à même de favoriser l’intégration de ces logements dans leur contexte urbain.

    Les volumes créés s’inscrivent ainsi dans la logique pavillonnaire d’un toit à deux pentes, d’une hauteur mesurée, avec une écriture contemporaine dans le traitement de ces volumes et leur matière.

    La logique constructive de filière sèche à ossature acier a conduit à penser ces logements sur un principe modulaire, permettant d’optimiser la fabrication des éléments structurels et le montage en phase chantier. Il en résulte une cohérence de conception par rapport à la construction, cette démarche s’étant étendue au traitement de l’enveloppe avec un bardage en tôle d’acier qui couvre toitures et façades.

    Ainsi, les logements sont constitués sur la base d’un T3 (principale typologie du programme) qui fait module. Deux modules sont positionnés en miroir, de part et d’autre de la cage d’escalier. A partir de ces T3 se greffent une ou deux chambres à l’opposé de la partie commune pour constituer les T4 et T5 de l’opération. Au dernier niveau, le module du T3 est creusé d’une terrasse plein sud donnée au séjour dans le volume de la toiture pour faire un T2.

    L’ensemble est ainsi composé de 3 bâtiments de bases identiques de 6 logements chacun, implantés sur le terrain en pente avec un bâtiment au nord, en amont, et deux bâtiments accolés avec un léger décalage au sud, en aval. Entre eux se dessine un espace commun de rencontre, qui fait le lien, distribuant les 3 cages d’escalier. A la limite ouest de cet espace commun, le long d’un chemin piéton de desserte existant, un petit bâtiment en longueur, à rez de chaussée, vient délimiter cette entité nouvelle. Il abrite la sortie du parking souterrain, le hall commun avec les boîtes aux lettres et les locaux communs : vélos, tri sélectif, local ménage.

    A partir de ce « bâtiment d’entrée », des lignes de couleur verte accompagnent les malvoyants et créent un jeu graphique sur l’asphalte du sol, dessinant les cheminements possibles entre les différents éléments de l’opération. Ce jeu de contrastes et de couleurs se décline dans les parties communes, où les entrées des logements sont soulignées de « rubans » verts dans un volume entièrement blanc. La déclivité du site se poursuit par une faible pente dans les halls en double hauteur, qui permet d’épouser au mieux le terrain naturel et d’offrir aux logements situés en amont un maximum de dégagement visuel au-delà des bâtiments en aval.

    Dotée de panneaux solaires sur les pans de toitures exposés au sud pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, cette opération BBC est labellisée Habitat & Environnement profil A.

  • localisation : 135, rue Marceau – PALAISEAU (91)
    S.H.O.N : 1 470 m²
    montant travaux : 2 350 000 euros HT
    calendrier : Études 2008 – 2010 / Chantier 2013 - 2014 / Livré Juillet 2014
    Maîtrise d'oeuvre
    ABN – frédéric batisse / CRBA (BET TCE + économie) / SUNSQUARE (thermique) / DEAR’CONCEPT (HQE)

    Cette opération de logements a vocation à exploiter les droits à construire résiduels d’une résidence des années 50 de faible densité sur sa vaste parcelle. Pour cela, deux emplacements libres de la résidence ont été choisis pour y programmer des opérations pilotes pour la maîtrise d’ouvrage en matière d’expérimentation de filière sèche : une opération de logements individuels à ossature bois (Jean-François Bridet, arch., lauréat), et une opération de logements collectifs à ossature acier (ABN, arch., lauréat).

    L’implantation de ces logements sociaux est à flanc du coteau nord de l’Yvette. Le site, dépourvu de tout vis-à-vis, fait face au bois de Fourcherolles en plein sud.

    La hauteur limitée des bâtiments projetés, à R+1+C, et leur implantation en limite de propriété en contact avec le tissu pavillonnaire environnant, créent une transition d’échelle à même de favoriser l’intégration de ces logements dans leur contexte urbain.

    Les volumes créés s’inscrivent ainsi dans la logique pavillonnaire d’un toit à deux pentes, d’une hauteur mesurée, avec une écriture contemporaine dans le traitement de ces volumes et leur matière.

    La logique constructive de filière sèche à ossature acier a conduit à penser ces logements sur un principe modulaire, permettant d’optimiser la fabrication des éléments structurels et le montage en phase chantier. Il en résulte une cohérence de conception par rapport à la construction, cette démarche s’étant étendue au traitement de l’enveloppe avec un bardage en tôle d’acier qui couvre toitures et façades.

    Ainsi, les logements sont constitués sur la base d’un T3 (principale typologie du programme) qui fait module. Deux modules sont positionnés en miroir, de part et d’autre de la cage d’escalier. A partir de ces T3 se greffent une ou deux chambres à l’opposé de la partie commune pour constituer les T4 et T5 de l’opération. Au dernier niveau, le module du T3 est creusé d’une terrasse plein sud donnée au séjour dans le volume de la toiture pour faire un T2.

    L’ensemble est ainsi composé de 3 bâtiments de bases identiques de 6 logements chacun, implantés sur le terrain en pente avec un bâtiment au nord, en amont, et deux bâtiments accolés avec un léger décalage au sud, en aval. Entre eux se dessine un espace commun de rencontre, qui fait le lien, distribuant les 3 cages d’escalier. A la limite ouest de cet espace commun, le long d’un chemin piéton de desserte existant, un petit bâtiment en longueur, à rez de chaussée, vient délimiter cette entité nouvelle. Il abrite la sortie du parking souterrain, le hall commun avec les boîtes aux lettres et les locaux communs : vélos, tri sélectif, local ménage.

    A partir de ce « bâtiment d’entrée », des lignes de couleur verte accompagnent les malvoyants et créent un jeu graphique sur l’asphalte du sol, dessinant les cheminements possibles entre les différents éléments de l’opération. Ce jeu de contrastes et de couleurs se décline dans les parties communes, où les entrées des logements sont soulignées de « rubans » verts dans un volume entièrement blanc. La déclivité du site se poursuit par une faible pente dans les halls en double hauteur, qui permet d’épouser au mieux le terrain naturel et d’offrir aux logements situés en amont un maximum de dégagement visuel au-delà des bâtiments en aval.

    Dotée de panneaux solaires sur les pans de toitures exposés au sud pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, cette opération BBC est labellisée Habitat & Environnement profil A.