RESTRUCTURATION DU BÂTIMENT DE LA PLAINE DE JEUX POLYGONE
bois de Vincennes, à Paris 12è.
Maîtrise d'ouvrage
VILLLE DE PARIS – DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS
  • route de la pyramide 75012 Paris
    Maîtrise d'oeuvre
    ABN (mand.) Frédéric Batisse et Caroline Guillot
    C-TEK (fluides) / ECRH (économie)

    Rénovation et restructuration du bâtiment vestiaire, sanitaires et accueil de la plaine de jeux du Polygone

    Ce bâtiment du Polygone bénéficie d’un mode de fonctionnement très simple.

    L’enjeu de cette opération est de rénover ces installations et de les rendre homologables pour le niveau 3 du cahier des charges de la FFF.

    La particularité du Polygone réside essentiellement dans le mode de distribution en « peigne » des vestiaires. Dans la séquence d’accès au site depuis la route de la Pyramide, les coursives basse et haute distribuent l’ensemble des vestiaires depuis l’accueil. Nous ne sommes pas ici dans le cas plus classique d’une distribution en « double peigne » à partir d’une circulation centrale.

    A partir de ces coursives, la distribution s’effectue dans la profondeur du bâtiment, dans une séquence enchaînant vestiaire – couloir des douches – douches.

    L’autre particularité de ce site est la disposition des blocs de douche collective en demi-niveau. Dans le séquençage en profondeur évoqué ci-avant, le fond des vestiaires ouvre en effet sur deux circulations intérieures superposées à partir desquelles, par une volée montante ou une volée descendante, sont distribués les blocs de douches.

    Le projet devra donc veiller à redécouper les blocs de douches collectives pour donner à chaque vestiaire une liaison directe avec ses propres douches.

    L’objectif sera également de récupérer l’emprise des deux circulations intérieures pour les rendre soit aux vestiaires, soit aux douches restructurées.

    En revanche, on soulignera ici que le séquençage en demi-niveau qui fait la particularité du site ne saurait pouvoir être remis en cause dans le cadre de cette opération à l’exception de travées dédiées à l’aménagement de vestiaires PMR, sauf à envisager une restructuration lourde du bâtiment, qui n’est pas l’objet du programme envisagé.

  • route de la pyramide 75012 Paris
    Maîtrise d'oeuvre
    ABN (mand.) Frédéric Batisse et Caroline Guillot
    C-TEK (fluides) / ECRH (économie)

    Rénovation et restructuration du bâtiment vestiaire, sanitaires et accueil de la plaine de jeux du Polygone

    Ce bâtiment du Polygone bénéficie d’un mode de fonctionnement très simple.

    L’enjeu de cette opération est de rénover ces installations et de les rendre homologables pour le niveau 3 du cahier des charges de la FFF.

    La particularité du Polygone réside essentiellement dans le mode de distribution en « peigne » des vestiaires. Dans la séquence d’accès au site depuis la route de la Pyramide, les coursives basse et haute distribuent l’ensemble des vestiaires depuis l’accueil. Nous ne sommes pas ici dans le cas plus classique d’une distribution en « double peigne » à partir d’une circulation centrale.

    A partir de ces coursives, la distribution s’effectue dans la profondeur du bâtiment, dans une séquence enchaînant vestiaire – couloir des douches – douches.

    L’autre particularité de ce site est la disposition des blocs de douche collective en demi-niveau. Dans le séquençage en profondeur évoqué ci-avant, le fond des vestiaires ouvre en effet sur deux circulations intérieures superposées à partir desquelles, par une volée montante ou une volée descendante, sont distribués les blocs de douches.

    Le projet devra donc veiller à redécouper les blocs de douches collectives pour donner à chaque vestiaire une liaison directe avec ses propres douches.

    L’objectif sera également de récupérer l’emprise des deux circulations intérieures pour les rendre soit aux vestiaires, soit aux douches restructurées.

    En revanche, on soulignera ici que le séquençage en demi-niveau qui fait la particularité du site ne saurait pouvoir être remis en cause dans le cadre de cette opération à l’exception de travées dédiées à l’aménagement de vestiaires PMR, sauf à envisager une restructuration lourde du bâtiment, qui n’est pas l’objet du programme envisagé.